La Liberté

Variant suisse pas plus contagieux

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.01.2021

Virus. B.1.1.7, P.1, 501.V2… Derrière leurs noms de code discrets, les nouveaux variants du SARS-CoV-2 donnent des palpitations aux autorités sanitaires de tous les continents. En Suisse, une quarantaine d’entre eux ont été identifiés depuis le début de l’épidémie. En particulier, un nouveau «variant dans l’est de la Suisse», comme l’a décrit le Conseil scientifique français, dans son dernier rapport. De quoi susciter cette semaine les interrogations des médias français sur cette potentielle «menace» voisine.

Si ce variant s’est effectivement répandu dans l’est du pays, Valérie d’Acremont, infectiologue à Unisanté et professeure à l’Université de Lausanne, relativise les risques: «Il n’a rien de spécial, à part qu’il présente la même caractéristique drop-out que le variant britannique, quand on le cherche par le test PCR», explique-t-elle. «Cela signifie que certains tests PCR, qui se basent sur la partie mutée de ces variants, ne vont pas les détecter. Il faut faire un autre

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00