La Liberté

Une troisième dose à l’horizon

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
19.10.2021

Faut-il une piqûre supplémentaire de Pfizer ou de Moderna? Philippe Eggimann, président de la Société de médecine de Suisse romande, invite à presser le pas, étude à l’appui. Mais l’autorisation de Berne manque

Pierre-André Sieber

Vaccination » Prêter une troisième fois son épaule à une piqûre contre le Covid-19? Jugée inutile à mi-septembre, une troisième dose de vaccin Pfizer ou Moderna est de moins en moins exclue. Même si les hospitalisations restent à bas niveau, les perspectives épidémiologiques pour les semaines à venir ne sont pas au beau fixe. Selon Philippe Eggimann, président de la Société de médecine de Suisse romande (SMSR), il faut faire démarrer la campagne pour la troisième dose sans tarder.

Chaque fois que l’on parle de la troisième dose de vaccin, Swissmedic rappelle qu’il lui incombe de donner le feu vert. Cela vous énerve?

Philippe Eggimann: Je crois qu’on joue avec les mots. Je ne comprends pas cet attentisme. Que change une troisième dose du point de vue de la toxicit&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00