La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un frein au «tourisme social»

Genève vote le 13 février sur l’octroi des logements subventionnés aux résidents de longue date

Si l’initiative l’emporte, le postulant aux aides devrait avoir passé quatre ans à Genève dans les huit dernières années. © Keystone/photo prétexte
Si l’initiative l’emporte, le postulant aux aides devrait avoir passé quatre ans à Genève dans les huit dernières années. © Keystone/photo prétexte

Sevan Pearson

Publié le 15.01.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Scrutin cantonal » Les candidats à un logement subventionné devront-ils patienter plus longtemps avant de déposer un dossier? C’est la question à laquelle la population genevoise est appelée à répondre lors d’un scrutin cantonal le 13 février prochain.

A l’heure actuelle, outre les critères financiers, tout postulant doit avoir résidé deux ans en continu dans le canton de Genève les cinq dernières années. Contre l’avis du Conseil d’Etat, de la gauche et des Vert’libéraux, le Grand Conseil a modifié cette disposition. Il propose de faire passer le délai à quatre ans de résidence en continu dans les huit dernières années.

Préférence cantonale

«Avec la modification de la loi (soumise au vote populaire, ndlr), le Mouvement citoyen genevois (MCG) vise à appliquer la préférence cantonale, ligne politique de notre parti», explique François Baertschi, député au Grand Conseil. «Il est important que notre canton, en raison d’une politique sociale trop généreuse, n’attire pas des

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00