La Liberté

Sécuriser l’axe Zurich-Gothard

Publié le 06.08.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Suisse centrale » Rejet du recours contre le projet de nouvelle route de l’Axen, après un accident mortel spectaculaire.

Après la chute d’une voiture dans le lac des Quatre-Cantons le 24 juillet, fatale à son conducteur, le Tribunal administratif fédéral rejette le recours de trois associations environnementales contre le nouveau tracé de la route de l’Axen.

Long de 11 kilomètres, le tronçon entre Brunnen (SZ) et Fluëlen (UR), axe routier principal entre Zurich et le Gothard, est régulièrement coupé par des chutes de pierres et des coulées de boue.

Le projet déposé en 2014 par les cantons de Schwytz et Uri prévoit la construction de deux tunnels et d’une galerie de protection. Ce nouveau tracé absorberait l’essentiel du trafic, soit jusqu’à 16 000 véhicules par jour. Le trafic lent, en particulier les vélos et les convois agricoles, passerait toujours par la route actuelle.

Le plan a été approuvé sous conditions en 2020 par le Département fédéral des transports (DETEC). L’Initiative des Alpes, les Médecins en faveur de l’environnement et l’Association transports et environnement (ATE) ont attaqué cette décision devant le Tribunal administratif fédéral.

Dans un arrêt publié hier, les juges de Saint-Gall rejettent tous les griefs des trois associations. En particulier, ils estiment que le reclassement du tronçon Brunnen-Fluëlen en route nationale de 2e classe – et non plus de 3e classe – est justifié par des motifs de sécurité. L’utilisation des tunnels par le trafic lent serait dangereuse.

Les recourants critiquaient aussi l’étude d’impact sur l’environnement qui n’a pas tenu compte des engagements pris par la Suisse dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat.

ATS/LIB

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11