La Liberté

«Plusieurs fois passé par le feu»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«J'ai quelques amis et beaucoup de copains dans cette maison», confie le sénateur Christian Levrat au moment de faire ses adieux au Palais fédéral. © Charly Rappo archives
«J'ai quelques amis et beaucoup de copains dans cette maison», confie le sénateur Christian Levrat au moment de faire ses adieux au Palais fédéral. © Charly Rappo archives
Partager cet article sur:
01.10.2021

Au moment de quitter le parlement pour la tête du conseil d’administration de La Poste, Christian Levrat revient sur vingt années mouvementées pour le socialiste fribourgeois dans la Berne fédérale

Xavier Lambiel et Philippe Boeglin

Chambres fédérales » Ce vendredi, le socialiste fribourgeois Christian Levrat a fait ses adieux au Parlement fédéral. Il aura présidé son parti pendant 12 ans et siégé 9 ans au Conseil national, et 9 ans au Conseil des Etats. Au moment de prendre la tête du Conseil d’administration de La Poste, il fait le bilan dans une arrière-salle du Conseil des Etats.

Vous quittez le parlement en pleine pandémie, alors que la police disperse les manifestants au canon à eau. Berne a beaucoup changé ces vingt dernières années?

Christian Levrat: Je fais partie de ceux qui pensent que le climat politique n’a pas tellement changé. Il ne faut pas dramatiser et il ne faut pas oublier la situation à laquelle nous avons été confrontés depuis la fin des années 90. La polarisation politique ne date

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00