La Liberté

Pas de contingent humanitaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
18.08.2021

Dans l’immédiat, seuls les Afghans employés par Berne et leurs familles seront accueillis en Suisse.

Xavier Lambiel

Le ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, décrit un Conseil fédéral «très préoccupé» par la situation en Afghanistan. Mercredi, le gouvernement a pourtant décidé de temporiser. Il a renoncé à faciliter l’accueil des migrants afghans, malgré les insistances de la gauche et au contraire d’autres pays européens. Selon la ministre de la Justice, Karin Keller-Sutter, «ce n’est pas possible pour l’instant». Pour elle, la situation est encore trop «instable» et «chaotique» pour déterminer «combien de personnes ont besoin d’une protection».

Selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 250 000 Afghans ont quitté leur foyer depuis la fin du mois de mai, augmentant les déplacés internes à 3,3 millions d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00