La Liberté

Ouvertures dominicales pour se relancer

Publié le 15.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Commerce » Trois cantons veulent des magasins ouverts le dimanche pour se refaire une santé.

Lourdement frappé par la crise pandémique, le tourisme urbain est aussi affecté par l’interdiction d’ouvrir les magasins le dimanche. C’est l’avis des cantons de Zurich, Lucerne et du Tessin qui appellent la Confédération à assouplir l’ordonnance en la matière en faveur des sites touristiques urbains.

En permettant aux «zones touristiques» des villes d’ouvrir leurs commerces le dimanche, le tourisme urbain serait mis sur pied d’égalité avec les destinations de montagne: «A St-Moritz, on peut acheter son matériel de ski le dimanche, alors qu’à Zurich, on se heurte à des portes fermées si on a oublié son maillot de bain», a comparé hier la ministre zurichoise de l’Economie Carmen Walker Späh face aux médias.

Il faut donc modifier l’ordonnance fédérale correspondante dans la loi fédérale sur le travail, a exigé la conseillère d’Etat de concert avec ses homologues lucernois Fabian Peter et tessinois Christian Vitta, également présents lors de la conférence de presse.

Le président de Zurich Tourisme Gugliermo Brentel a, lui, souligné l’importance du dimanche pour un tourisme de qualité, parlant aussi au nom de son homologue genevois Adrien Genier.

Genève et Zurich sont d’autant plus dépendantes du tourisme de week-end que le tourisme d’affaires ne retrouvera sans doute pas, après la crise, le niveau qui a été le sien ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00