La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les tâches sont colossales

L’industrie pétrolière dit être une «dernière ligne de défense», mais soutient aussi l’éolien et le solaire. Une soixantaine de réservoirs sont répartis à travers la Suisse pour éviter des ruptures d’approvisionnement

Ariane Gigon, Zurich

Publié le 01.08.2022

Temps de lecture estimé : 12 minutes

Partager cet article sur:

Energie » Jusqu’à fin août, les réserves suisses de pétrole sont réduites pour assurer l’approvisionnement de l’économie. Quelque 245 000 m3 d’or noir sont ainsi libérés, soit environ 6,5% de l’ensemble des réserves obligatoires. Pour le diesel et le mazout, «les stocks sont extrêmement bas. La situation est critique», a écrit l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) la semaine dernière.

Certains vacanciers ont dû s’y prendre à deux fois, samedi, jour de forte affluence, pour remplir leur réservoir d’essence sur les autoroutes françaises. Les automobilistes suisses doivent-ils s’inquiéter? Les explications de Fabian Bilger, directeur adjoint d’Avenergy, qui représente les intérêts des importateurs de combusti

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11