La Liberté

Le gel a fait de gros ravages

Partager cet article sur:
21.04.2021

Valais » La perte des abricots atteindrait 70%. Les vignes ont aussi été touchées.

Le gel a frappé lourdement le verger valaisan ces quatre dernières semaines. Il a presque entièrement ravagé le coteau, soit 350 hectares d’abricotiers, et fortement affecté la plaine. La perte des abricots pourrait atteindre 70%, soit près de 5,5 millions de kilos.

En trente ans, cette perte, qui représente plus de 25 millions de francs pour l’ensemble de la filière, n’a jamais été aussi élevée, a communiqué hier l’Etat du Valais.

«C’est un gros coup dur pour le Valais, dont l’abricot est le fleuron», réagit Olivier Borgeat, secrétaire général de l’Interprofession des fruits et des légumes du Valais. Sans compter que 96% de la production nationale provient du canton.

En plaine, le moyen de lutte principal est l’aspersion des arbres avec de l’eau tirée de la nappe phréatique. La transformation de l’eau en glace libère de la chaleur qui va protéger le fruit.

Sur les coteaux, les arboriculteurs privilégient les bougies de paraffine, car l’irrigation par aspersion risque notamment de provoquer des ravinements. Mais dans la nuit du 6 au 7 avril, le froid, la neige et le vent ont affecté l’efficacité des bougies.

Pour les abricotiers plantés principalement sur les coteaux de la rive gauche, la situation est donc «catastrophique avec une destruction de quasi 100% des fruits», relève Olivier Borgeat. Pour les autres cultures qui se trouvent en plaine, et si les prochains épisodes de gel ne sont pas trop importants, «on devrait pouvoir limiter les dégâts», ajoute-t-il.

Sur les coteaux de la rive droite, les vignes ont également été touchées. «L’utilisation des bougies n’est pas idéale: les flammes chauffent souvent au-dessus de la chaufferette et donc du plant», explique Pierre-Antoine Héritier, président de la Fédération des vignerons valaisans (FVV). L’ampleur des dégâts n’est pas encore quantifiable: les vignerons doivent attendre le débourrement du solde des bourgeons pour effectuer une évaluation, note le service de l’agriculture. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00