La Liberté

Le bât blesse au sujet de l’égalité

Partager cet article sur:
Publié le 01.12.2021

Femmes » Il est toujours aussi difficile de concilier travail et famille, selon une étude.

Le Baromètre de l’égalité 2021 de la Conférence suisse des déléguées à l’égalité (CSDE) montre à quel point les souhaits en termes de conciliation de l’activité rémunérée et du travail familial et domestique sont éloignés de la réalité. Le bât blesse.

«L’égalité de fait n’est pas un nice to have», a communiqué hier la CSDE. Le respect du mandat constitutionnel de l’égalité reste de la responsabilité de tous – de la politique, de l’économie et de la société.

A la suite du premier Baromètre de l’égalité de 2018, la CSDE présentait hier un 2e baromètre. Celui-ci est consacré à l’activité lucrative et le travail de soutien non rémunéré.

Les personnes actives interrogées évaluent la réalisation de l’égalité de manière nettement plus critique qu’il y a trois ans. La détérioration la plus sévère concerne la perception de l’égalité dans la famille: comparé à 2018, seule environ la moitié des personnes consultées considère encore que cet objectif est (partiellement) atteint.

Les femmes se montrent, à cet égard, nettement plus sceptiques que les hommes. La région lémanique et le Tessin sont les plus critiques quant au niveau de l’égalité, tandis que la Suisse centrale et Zurich sont les plus positives.

Un tiers des personnes interrogées estime que l’égalité entre les sexes dans les fonctions dirigeantes n’est «absolument pas atteinte». Cette valeur a augmenté de 12% depuis 2018.

Par ailleurs, près de 70% des hommes et 35% des femmes évaluent que la prise en charge des enfants est un travail partagé.

ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00