La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La biodiversité à la peine

Publié le 01.12.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Nature » La Suisse est la lanterne rouge de l’Europe dans la protection des espèces animales et végétales.

Depuis dix ans, la Suisse n’assume plus son obligation de mieux protéger les espèces animales et végétales prioritaires à l’international, constate la Convention de Berne. Seul 1,4% de ce qui serait nécessaire a été fait, ce qui en fait la lanterne rouge de l’Europe.

En matière de zones protégées, la Suisse expose ainsi aussi ses espèces prioritaires à un risque d’extinction, indique le bilan des progrès réalisés par le réseau paneuropéen d’aires protégées «Emeraude», relayé par Birdlife et Pro Natura.

Il y a dix ans, certains progrès dans la mise en place de ce réseau, qui vise à conserver les espèces animales et végétales ainsi que les habitats menacés, étaient visibles en Suisse également. Mais alors que le réseau «Emeraude» ne cesse de s’étendre dans toute l’Europe, le processus est arrêté en Suisse.

Alors qu’en 2012 la Convention de Berne du Conse

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté L’avenir du Val Calanca en jeu

    Quatre communes grisonnes voteront sur le premier parc régional au sud des Alpes
  • Panneaux sur chaque nouvelle maison

    Solaire » Une commission du National veut imposer des installations photovoltaïques sur les nouvelles constructions.Les nouvelles constructions devront se...
  • La viande de poulet prisée

    Alimentation » Le poulet suisse a toujours la cote: en 2022, le nombre de volailles tuées a augmenté de 4% par rapport à l’année précédente.La quantité de...
  • Un avocat valaisan finit en prison

    Justice » Un avocat valaisan de 37 ans a été condamné jeudi à Martigny pour avoir mis en œuvre divers stratagèmes dans le but de soustraire son frère cadet à...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11