La Liberté

Guy Parmelin devrait tenter le coup

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
22.04.2021

Suisse-Europe » Malgré les différends, le Conseil fédéral espère toujours s’entendre avec l’UE sur l’accord institutionnel.

«Le Conseil fédéral est prêt.» André Simonazzi, porte-parole du gouvernement, ne veut pas laisser planer le doute. Juste avant la visite très attendue de Guy Parmelin ce vendredi à Bruxelles, les sept ministres se sont à nouveau penchés hier sur le projet d’accord institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne. Avec l’intention de s’entendre sur le mandat imparti au président de la Confédération. C’est chose faite, même si rien ne filtre officiellement sur le contenu.

Renseignements pris dans divers départements fédéraux, le Conseil fédéral ne dépêche pas Guy Parmelin dans le but de stopper net les négociations sur l’accord-cadre. Dans l’idéal, il souhaite trouver un compromis avec le grand partenaire européen, et n’abandonne donc pas (encore?) l’ambition de conclure ce traité.

Pour rappel, celui-ci se destine à encadrer les cinq accor

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00