La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Directeur du Contrôle des finances, Michel Huissoud réussit sa sortie

Le directeur du Contrôle des finances a combattu pour que la loi sur la transparence des partis soit applicable

Les services de Michel Huissoud se passeront de l’accord des partis lors des contrôles. © Keystone-archives
Les services de Michel Huissoud se passeront de l’accord des partis lors des contrôles. © Keystone-archives

Pierre-André Sieber

Publié le 24.08.2022

Temps de lecture estimé : 10 minutes

Partager cet article sur:

Vie politique » L’adoption de la nouvelle ordonnance sur la transparence du financement de la vie politique par le Conseil fédéral réjouit le directeur du Contrôle fédéral des finances (CDF) Michel Huissoud. A l’heure de son départ à la retraite le 31 août, il ne pouvait espérer plus beau cadeau d’adieu.

Désormais, les partis politiques devront publier les dons de plus de 15’000 francs par an. Le principe de transparence prévu par cette nouvelle ordonnance s’appliquera aux votations sur des référendums ou des initiatives, mais également aux élections au Conseil national. Pour les élections au Conseil des Etats, ce principe ne concerne que les personnes élues. Recevoir de l’argent anonymement ou de l’étranger expose à une amende qui peut aller jusqu’à 40’000 francs.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11