La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Biodiversité: «La Suisse est à la traîne en Europe»

A l’heure de la COP15, la Suisse ne protège pas assez la biodiversité sur son sol, déplore Thomas Wirth

Selon 
Thomas Wirth, la Suisse 
devrait 
notamment faire bien plus pour protéger ses biotopes. © Keystone-
archives
Selon 
Thomas Wirth, la Suisse 
devrait 
notamment faire bien plus pour protéger ses biotopes. © Keystone-
archives

Thierry Jacolet

Publié le 06.12.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Biodiversité » Les Conférences des Nations Unies sur le climat (COP) produisent trop peu d’avancées? Que dire alors de celles sur la biodiversité? Elles n’ont toujours pas obtenu leur «Accord de Paris». La COP15 qui s’ouvre mercredi à Montréal pourrait être la bonne avec à la clé un nouveau cadre mondial pour enrayer le déclin de la biodiversité d’ici à 2030. Une urgence au vu de la chute de la population de vertébrés de 69% sur la planète ces cinquante dernières années.

«Il faut que la communauté internationale prenne des décisions positives pour la nature: 30% de la surface terrestre et des eaux doivent servir en premier lieu à la conservation de la biodiversité», insiste Thomas Wirth, chef de projet Biodiversité au WWF Suisse. Et notre pays n’est pas un m

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11