La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Bâle se sent proche des Romands»

La sénatrice bâloise Eva Herzog pourrait devenir mercredi la nouvelle conseillère fédérale socialiste 

Guillaume Chillier

Publié le 04.12.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Succession Sommaruga» On la dit favorite face à la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider, qui lui souffle pourtant sur la nuque dans la course à la succession de la socialiste Simonetta Sommaruga. De la Bâloise Eva Herzog, on dit aussi qu’elle est froide et peu charismatique. Or quand on l’a rencontré en fin de semaine dernière dans les Pas perdus, la sénatrice s’est présentée détendue et souriante. Rieuse même après une semaine intense. Pour peu dirait-on qu’elle est en opération séduction envers la Suisse romande. A deux jours de l’élection, elle expose son point de vue sur les grands défis du pays. Interview.

Ces jours-ci, on vous imagine en train de compter chaque voix. Êtes-vous toujours favorite?


Eva Herzog: En tant qu’ancienne ministre des finances, je m’y connais en chiffres. Mais pour ce

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11