La Liberté

Roger Federer craque le jour d’après

Roger Federer craque le jour d’après
Roger Federer craque le jour d’après
Partager cet article sur:
12.03.2021

Trahi par son physique, le Bâlois a perdu hier en trois manches contre Basilashvili

Tennis » Le jour d’après est toujours le plus périlleux. Au lendemain de son retour gagnant sur les courts à Doha, Roger Federer est tombé, battu 3-6 6-1 7-5 par Nikolos Basilashvili (ATP 42).

Cette défaite en quart de finale du tournoi ATP 250 du Qatar contre le Géorgien en panne de résultats depuis des mois est une relative surprise. Le Bâlois a tout simplement été trahi par son physique. Après une coupure de 13 mois et une double opération au genou droit, on ne peut pas raisonnablement à 39 ans enchaîner les matches aussi vite. Encore plus après le véritable combat livré la veille face à Daniel Evans. Au fil des jeux, il a perdu son timing pour ne jouer plus que sur un seul registre: celui de sa haine viscérale de la défaite.

Une balle de match

Ainsi, Roger Federer est parvenu, presque par miracle, à se retrouver à un point de la victoire. Il a, en effet, bénéficié d’une balle de match à 5-4 30-40 au troisième set. Il ne frappait sans doute pas le retour qu’il espérait pour être très vite dominé dans l’échange et poussé à la faute en passing de revers. C’est la 23e fois que Roger Federer s’incline après avoir bénéficié d’une balle de match, la première fois depuis la funeste finale de Wimbledon 2019 contre Novak Djokovic.

Cette défaite à Doha est, bien sûr, moins amère que celle de Londres dont on sait déjà qu’elle pèsera dans l’histoire du jeu. Avec des douleurs à l’épaule au réveil, Roger Federer savait que sa journée n’allait pas être simple, surtout face à un joueur à la frappe aussi lourde. «Basilashvili avait un autre jeu qu’Evans. Il m’a fait mal côté coup droit. Il était le plus fort ce soir», avoue avec raison le Bâlois.

Bilan plutôt positif

«Mon bilan à Doha est plutôt positif, poursuit-il. Il n’était pas réaliste de songer à un quatrième titre ici. Les points forts de Basilashvili sont complètement différents de ceux d’Evans et c’est là que tu réalises à quel point le tennis est difficile. C’est bien sympa de battre un type de joueur, mais après il faut battre tous les types de joueurs sur toutes les surfaces, à différentes altitudes, avec différentes balles…»

L’issue de cette rencontre rappelle toutefois une vérité qui ne fera peut-être pas plaisir à tous ses supporters: la route sera vraiment très longue pour Roger Federer. Pour avoir une chance d’être à nouveau en mesure de gagner des grands titres, l’homme aux 20 couronnes du grand chelem n’a pas le choix. Il doit enchaîner les matches. «Je vais encore attendre pour décider si je m’aligne la semaine prochaine à Dubai», glisse-t-il. Mais si sa gêne à l’épaule disparaît, le Bâlois devrait être de la partie aux Emirats. Avant de retrouver la… terre battue. «Si je veux être bon à Wimbledon, je dois jouer des matches. Et avant Wimbledon, il y a la saison sur terre.»

Comme il l’avait déjà laissé entendre, il ne fera pas l’impasse sur les tournois sur terre battue comme en 2017 et en 2018. «Je ne pense pas que le fait de jouer sur cette surface desserve mon jeu», dit-il. Les organisateurs de Roland-Garros respirent. Leurs homologues des tournois qui précèdent leur quinzaine commencent, quant à eux, à nourrir les rêves les plus fous. Où le verra-t-on? A Monte-Carlo, à Madrid, à Rome ou à… Genève? ats


Teichmann passe

On n’arrête plus Jil Teichmann (WTA 56) à Dubaï! La Suissesse disputera aujourd’hui les demi-finales du tournoi WTA 1000 des Emirats. Jil Teichmann se hisse dans le dernier carré à la faveur d’une très belle victoire sur Cori Gauff (WTA 40). Victorieuse 6-3 6-3 de l’Américaine de 16 ans qui l’avait battue à deux reprises le mois dernier à Melbourne, elle a livré une fois de plus une performance très aboutie. ats

(legende)Roger Federer: «Je vais encore attendre pour décider si je m’aligne la semaine prochaine à Dubaï.» Keystone

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00