La Liberté

Le terrible retour sur terre

Partager cet article sur:
03.09.2021

Contrôlé positif au Covid, Granit Xhaka, capitaine de l’équipe de Suisse, ne pourra pas jouer contre l’Italie

COMMENTAIRE

Equipe de Suisse » La Suisse du football a la gueule de bois. L’équipe nationale a d’ailleurs dû se réveiller comme après un mauvais rêve. Elle qui a mis des étoiles dans les yeux de la nation il y a deux mois, qui a envoyé des milliers de personnes fêter sa victoire contre la France à l’Euro, n’a rassemblé que 3500 supporters mercredi soir contre la Grèce. Même ce nombre ridicule n’arrive pas à la cheville du coup de massue infligé par son capitaine.

Granit Xhaka a été testé positif au Covid le matin même, puis à nouveau hier. Lui qui a porté la Suisse durant l’Euro, qui a traversé les tempêtes médiatiques et capillaires sans sourciller pour mener son équipe là où peu de monde la voyait, lui le héros du mois de juin a fait faux bond à ses partenaires. Ne nous méprenons pas, si Granit Xhaka s’était fait vacciner comme la quarantaine de coéquipiers et de membres du staff qu’il a croisés durant cette trêve internationale, cela n’aurait pas signifié qu’il n’aurait pas contracté la maladie, mais cela aurait grandement réduit le risque.

Ce d’autant plus que l’équipe nationale connaît les tenants et aboutissants de la pandémie. La Suisse n’a-t-elle pas, il y a moins d’une année, gardé sa place dans la première division de la Ligue des nations sur tapis vert après que l’Ukraine eut été placée en quarantaine? Aujourd’hui, alors que des moyens de prévention efficaces existent, voilà que Granit Xhaka tire une balle dans le pied de ses 23 coéquipiers à quelques jours du match qualificatif pour la prochaine Coupe du monde contre le champion d’Europe italien.

Cette fois, à la différence du scandale des cheveux peroxydés, il n’y aura pas de quart de finale pour venir sauver la face du capitaine. Porté au pinacle il y a deux mois, voilà Granit Xhaka de retour sur terre. Et comme souvent dans ce cas-là, plus on s’élève et plus dure sera la chute. Patrick Biolley

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00