La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Tournoi de la démesure, l'US Open n'était pas le préféré de Bacsinszky

Timea Bacsinszky

Publié le 25.08.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Parole d’experte » On m’a demandé quel tournoi du grand chelem je préférais. Ma réponse tombe sous le sens: Roland-Garros, parce que c’est à Paris où j’ai le mieux joué, jusqu’à atteindre par deux fois les demi-finales. Mais il serait faux de s’arrêter sur les seuls résultats.

Melbourne, j’adorais aussi. Parce que j’adore les Australiens, et parce qu’il y régnait une superbe ambiance. Ne surnomme-t-on pas l’Open d’Australie le happy slam? Les gens y sont toujours de bonne humeur. Chez les joueurs eux-mêmes, l’atmosphère est un peu chill. Détente. Wimbledon, c’est autre chose: la tradition. Le berceau du tennis. Un certain conservatisme aussi. Bref, chaque événement majeur du calendrier a ses particularités, et c’est très bien ainsi: elles font le charme de n

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11