La Liberté

Un «expat’» à la cour des grands

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Danilo Rojevic et le CalHeat de San Francisco n’ont pas fini de vivre leur rêve en Arabie Saoudite. © Corinne Aeberhard
Danilo Rojevic et le CalHeat de San Francisco n’ont pas fini de vivre leur rêve en Arabie Saoudite. © Corinne Aeberhard
Partager cet article sur:
06.10.2021

Entraîné par le Fribourgeois Danilo Rojevic, San Francisco participe à la Coupe du monde des clubs

Pierre Salinas

Handball » Il a d’abord fallu trouver une balle. Une balle de hand. Après avoir écumé les magasins de sport de Fribourg et des alentours, Danilo Rojevic se résolvait à en ramener une de Serbie, où il a vu le jour il y a 37 ans. Nous sommes en 1999, le championnat du monde de handball bat son plein en Egypte et un ado qui aurait pu préférer taper dans un ballon de foot, comme l’a fait son père, «Rocky», légende du Partizan de Belgrade passée par Sion, Yverdon et Fribourg, reste scotché devant le match Allemagne-Yougoslavie qu’il regarde à la télévision. Sa décision est prise: plus que les pieds, qui étaient pourtant loin d’être carrés, le fils utiliserait ses mains. Une vocation est née.

Elle a mené Danilo Rojevic aux quatre coins de la Suisse et permis au gamin qui s’échinai

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00