La Liberté

Semenya encore loin du compte

Partager cet article sur:
16.04.2021

Athlétisme » La double championne olympique du 800 m Caster Semenya a conservé jeudi à Pretoria son titre de championne d’Afrique du Sud du 5000 m grâce à son meilleur temps sur la distance, toutefois encore loin des minima olympiques. À trois mois des Jeux de Tokyo (23 juillet-8 août), l’athlète de 30 ans a signé un temps de 15’52’’28, à plus de 42’’de la marque requise (15’10’’) pour aller au Japon. Elle a jusqu’au 29 juin pour se qualifier.

Médaillée d’or sur 800 m aux JO de Londres et de Rio, la Sud-Africaine ne pourra pas défendre son titre à Tokyo. Elle présente en effet un excès naturel d’hormones sexuelles mâles et refuse tout traitement pour faire baisser son taux de testostérone en dessous du seuil maximal (5 nmol/L de sang) défini par World Athletics pour concourir avec les femmes sur des distances allant du 400 m au mile (1609 m).

Semenya mène depuis plus de dix ans un bras de fer avec World Athletics (ex-IAAF) mais a déjà perdu plusieurs recours. Le Tribunal fédéral a confirmé en août, au nom de «l’équité sportive», la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS), validant donc la réglementation de World Athletics qui définit un seuil maximal de testostérone. Le 19 février, Semenya a donc décidé de porter l’affaire devant la CEDH à Strasbourg, qui n’a pas précisé quand elle statuerait. ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00