La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ni inhumé ni incinéré: «J’aime l’idée de se faire composter»

Vaud examinera scientifiquement l’humusation, sépulture alternative à la crémation et à l’inhumation

Raphaël Besson

Publié le 23.06.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Rite funéraire » Humu quoi, humusa quoi? Humusation! Le mot et ce qu’il recouvre (compostage naturel des corps) ne sont à l’évidence pas familiers à la majorité de la population, mais ils ne sont plus inconnus pour autant. Le Conseil d’Etat vaudois a même répondu de manière très rapide à l’interpellation de Sabine Glauser Krug déposée en janvier. Le texte de la députée écologiste s’intitule L’humusation comme chemin vers l’au-delà. Elle explique à La Liberté sa démarche. «J’ai une formation de naturopathe et je m’intéresse au jardin, à la décomposition en général pour nourrir le sol qui n’est pas là que pour l’enfouissement de déchets.»

Sans vouloir choquer ou imposer une solution, elle poursuit: «J’a

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11