La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le canton de Vaud course Uber

Malgré les arrêts du Tribunal fédéral, la multinationale n’assume pas encore son rôle d’employeur direct

Les protestations notamment des taxis et les décisions de justice n’y changent rien: dans le canton de Vaud, Uber n’assume pas son rôle d’employeur. © Keystone-archives
Les protestations notamment des taxis et les décisions de justice n’y changent rien: dans le canton de Vaud, Uber n’assume pas son rôle d’employeur. © Keystone-archives

Achille Karangwa

Publié le 10.11.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Droit du travail » Cela fait bientôt six mois que les arrêts du Tribunal fédéral (TF) reconnaissant qu’Uber est bien un employeur sont tombés, mais l’entreprise continue à multiplier les démarches afin de se défausser de ce rôle dans le canton de Vaud. La multinationale met dorénavant en avant un nouveau modèle économique, actuellement analysé par le canton.

Fin mai dernier, le TF confirmait que les chauffeurs d’Uber étaient bel et bien des salariés et non des indépendants. Si à Genève les démarches visant à faire appliquer cette décision ont été de bon train, bien que semées d’embûches, les suites vaudoises en ce sens se font attendre. Intimée en juin de changer de statut pour ne plus être un simple «diffuseur de courses», mais une «entreprise

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11