La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La police améliore la prise en charge des victimes

Publié le 25.11.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Violences sexistes » Il y a six mois, la police de Lausanne inaugurait un local pour entendre les victimes de violences. A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le point avec l’inspectrice principale Albane Bruigom (photo DR), cheffe de l’unité de prise en charge des victimes, lancée début 2021.

Comment ce nouveau lieu vous aide-t-il à améliorer l’accompagnement des victimes?

Albane Bruigom: En dehors des locaux de police et plus chaleureux que ceux-ci, il nous permet de fournir un espace d’écoute aux victimes. En 2021, on dénombrait 820 infractions pour violences domestiques, dont certaines ont lieu lors du même événement. Le but est de répondre aux inquiétudes et questions des personnes concernées quant aux procédures judiciaires ou prises en ch

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11