La Liberté

Les Arcades entre le neuf et l’ancien

Les curieux ont pu en apprendre plus sur la restauration du Café des Arcades. © Lib/Charly Rappo
Les curieux ont pu en apprendre plus sur la restauration du Café des Arcades. © Lib/Charly Rappo
Partager cet article sur:
12.09.2021

La restauration du café de Fribourg a été présentée au public pendant les Journées du patrimoine

Zoé Lüthi

Patrimoine » Transformer le carton en bois et le plâtre en moulures. Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, plusieurs activités étaient proposées dans le canton. Cette année, les savoir-faire étaient à l’honneur. A cette occasion, une exposition éphémère sur la récente restauration du Café des Arcades, à la place des Ormeaux, a eu lieu sur le toit du Bletz, à Fribourg.

Bâtiment réaménagé

Le bâtiment n’en est pas à sa première réfection. En 1688, des arcades bordaient déjà la place. Réaménagées à la fin du XVIIIe siècle, elles sont cédées à la commune de Fribourg en 1800. En 1863, un nouveau chantier permet à onze échoppes de profiter du bâtiment actuel. Cela fait donc presque 160 ans que ses murs voient passer les Fribourgeois. Entre 2019 et 2021, le café emblématique du Bourg a été fermé pour une nouvelle restauration. Sur le toit du Bletz, Spendi Saliji, de l’entreprise Frepa SA explique comment les moulures baroques du café ont été modélisées puis reproduites, avant de fabriquer devant le public la réplique d’une des rosaces. Peu après lui, c’est l’artisan Christoph Fasel qui, en quelques minutes, donne l’apparence du chêne à une simple feuille de carton, comme il a anobli des planches de sapin pour le mobilier du café.

L’aisance des gestes est trompeuse. Le chantier a duré quatorze mois et a coûté 5 millions de francs. La surface de la cave a été pratiquement doublée pour accueillir les locaux du personnel, la buanderie et les locaux techniques. Au rez-de-chaussée, le café a été agrandi, puisque la cuisine se trouve désormais au deuxième étage, comme les toilettes. Ces espaces sont reliés à la salle à manger grâce à un escalier hélicoïdal en fer noir, qui fait la jonction avec l’ouvrage en bois qui monte au Bletz. La rondeur de l’installation est reprise par l’ascenseur. L’arrondi des arcades, dont les anciens stores disgracieux ont été remplacés, est aussi mis en valeur par un nouvel éclairage. La toiture du bâtiment, renforcée, pourra désormais accueillir des manifestations.

L’ancienneté à pondérer

Pour l’œil inexpérimenté, difficile de distinguer le neuf de l’ancien. «Le résultat est frappant: bien que plus grand et remis à neuf, le Café des Arcades est resté le même», assure Adrian Kramp, du bureau Boegli Kramp Architectes, qui a participé à la réalisation du projet. Sa collègue Sandy Erlebach explique aux spectateurs les subtilités de cette restauration. «Travailler avec l’existant, c’est aussi avoir quelques surprises» souligne-t-elle.

«Travailler avec l’existant, c’est aussi avoir quelques surprises»

Sandy Erlebach

Derrière les boiseries des murs, des lambeaux de papier peint ancien ont par exemple été découverts. Quelle situation faut-il alors restaurer, le bois, finalement privilégié, ou les tapisseries? De tels questionnements ont jalonné le chantier. Les chaises ont elles aussi été rénovées par la manufacture Horgenglarus, qui les avait produites. Il n’était toutefois pas possible de revenir à leur teinte naturelle. Alors qu’auparavant le mobilier était assorti au plancher, la peinture brun foncé contraste désormais avec les chevrons clairs qui reproduisent le sol d’origine.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00