La Liberté

Un label pour protéger les coiffeurs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Anita Chaperon, qui tient un salon de coiffure à Bulle depuis plus de 22 ans, a remis dernièrement son mandat de présidente de la section fribourgeoise de l’Association suisse de la coiffure. © Charly Rappo
Anita Chaperon, qui tient un salon de coiffure à Bulle depuis plus de 22 ans, a remis dernièrement son mandat de présidente de la section fribourgeoise de l’Association suisse de la coiffure. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
16.06.2021

La Fribourgeoise Anita Chaperon siège au comité central de Coiffure Suisse, qui projette de créer un label

Delphine Francey

Interview » Anita Chaperon, qui tient un salon de coiffure à Bulle depuis 1999, prend du galon. Présidente de la section fribourgeoise de Coiffure Suisse pendant huit ans, elle vient de remettre son mandat à Laetitia Bersier pour rejoindre le comité central de l’Association suisse de la coiffure, qui réunit plus de 3000 salons. Elle se retrouve aux premières loges pour défendre sa profession.

«Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids pour sensibiliser le monde politique à notre cause.»
Anita Chaperon

Vous dénoncez depuis plusieurs années l’inégalité de traitement entre les salons, qui engagent du personnel, qui forment la relève et qui paient la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), et ceux qui préfèrent travailler seuls et qui sont exonérés de cette taxe en r

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00