La Liberté

Un comité de pilotage embarrassant

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Entrer ou ne pas entrer dans le comité de pilotage d’un parc éolien? Un geste qui comporte trop d’inconnues, aux yeux des édiles. © Keystone/photo prétexte
Entrer ou ne pas entrer dans le comité de pilotage d’un parc éolien? Un geste qui comporte trop d’inconnues, aux yeux des édiles. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
07.05.2021

Invitées à participer au pilotage des projets éoliens, les communes se tâtent. Courtepin veut un vote

Stéphane Sanchez

Eoliennes » Voulez-vous envoyer un délégué au comité de pilotage (CoPil) du projet de parc éolien situé sur votre territoire? Cette invitation de Groupe E Greenwatt (avec réponse à la mi-mai) suscite des réactions diverses au sein des conseils communaux concernés. Deux mots reviennent sur les lèvres des syndics: «prématuré» et «sensible». «Ne pas faire partie du CoPil, c’est avancer à l’aveugle. Mais dire oui, c’est mettre le doigt dans l’engrenage», résume Jacques Dumas, syndic de Vuisternens-devant-Romont.
 

«Ne pas faire partie du CoPil, c’est avancer à l’aveugle. Mais dire oui, c’est mettre le doigt dans l’engrenage»
Jacques Dumas

Du côté des Collines de la Sonnaz, Courtepin a trouvé un moyen de choisir so

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00