La Liberté

Le tribunal annule son amende Covid

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.01.2021

Morat » Un homme amendé pour s’être attardé, en plein confinement du printemps dernier, sur la pelouse de la Pantschau, au bord du lac de Morat, s’est tourné vers la justice, et celle-ci lui a donné raison. Il avait écopé de 100 francs d’amende pour violation de la loi fédérale sur les épidémies.

Le Moratois a bien franchi les lieux interdits d’accès, mais «il y avait là deux barrières, et elles étaient séparées. On pouvait facilement y passer», s’est-il défendu. Le juge de police du Lac l’a acquitté au motif que l’on ne peut «être condamné que pour une faute dont on est conscient». Rappelons que la commune de Morat avait maintenu accessible la promenade au bord du lac.

JMW/FN, Adapt. OH

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00