La Liberté

La liberté restreinte des fanfares

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Depuis lundi, le Conseil fédéral autorise les musiciens à se réunir à quinze personnes à l’intérieur. © Alain Wicht-archives
Depuis lundi, le Conseil fédéral autorise les musiciens à se réunir à quinze personnes à l’intérieur. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
20.04.2021

Les musiciens d’ensembles non professionnels sont mécontents des nouvelles directives fédérales

Stéphanie Buchs et Delphine Francey

Pandémie » «Ces nouvelles directives sont de fausses bonnes nouvelles. Elles sont très difficiles à appliquer d’un point de vue musical et technique. Nous attendions un assouplissement, et finalement on nous demande l’impossible», résume Fabien Gavillet, directeur de la Fanfare de Porsel et président de l’Association fribourgeoise des jeunes musiciens.

Après plus de six mois, les formations non professionnelles du canton et de Suisse attendaient avec impatience de pouvoir reprendre les répétitions avec l’ensemble de leurs musiciens. Au lieu de renoncer aux répétitions ou de continuer à scinder l’effectif en groupe de cinq personnes pour répondre aux directives sanitaires en vigueur. Depuis lundi, le Conseil fédéral autorise les musiciens à se réunir à quinze personnes à l’intérieur. L&rsq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00