La Liberté

«La Liberté» change de têtes

Médias • Le jour de la fête nationale, Serge Gumy a succédé à Louis Ruffieux à la rédaction en chef du quotidien valdo-fribourgeois. Il sera secondé par un duo formé de Sébastien Julan et Pierre-André Sieber.

Le nouveau rédacteur en chef Serge Gumy, entouré de ses deux adjoints, Sébastien Julan (à gauche) et Pierre-André Sieber. © Alain Wicht/La Liberté
Le nouveau rédacteur en chef Serge Gumy, entouré de ses deux adjoints, Sébastien Julan (à gauche) et Pierre-André Sieber. © Alain Wicht/La Liberté
Kessava Packiry. © Alain Wicht/La Liberté
Kessava Packiry. © Alain Wicht/La Liberté
Publié le 03.08.2015

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

C’est une page qui s’est tournée samedi à «La Liberté». Rédacteur en chef pendant 11 ans du quotidien romand édité à Fribourg, Louis Ruffieux, 60 ans, a officiellement passé le témoin à Serge Gumy. Cet habitant de la ville de Fribourg, 45 ans, est un pur produit de Pérolles 42. Après des études en histoire et journalisme à l’Université de Fribourg, il entre à «La Liberté» en 1995 pour y effectuer son stage à la rédaction régionale. Il y reste quatre ans avant de passer au 1er cahier (actualité suisse, internationale et économique).

Fin 2001, Serge Gumy quitte le journal valdo-fribourgeois pour devenir correspondant au Palais fédéral pour la Radio suisse romande. Le surf sur les ondes, il l’avait déjà pratiqué en amateur pendant près de dix ans comme commentateur sportif pour les radios locales fribourgeoises. Après quatre ans sous la Coupole pour la RSR, le Fribourgeois présente brièvement le «Journal de 12 h 30» avant d’être appelé à «Forum», l’émission politique du soir.

Nouveau changement de cap en août 2007: Serge Gumy revient à la presse écrite, à «24 heures» et à la «Tribune de Genève», dont il dirige la rubrique suisse commune. En 2010, il retourne doublement au bercail, à «La Liberté» et au Palais fédéral. Il y reste jusqu’en février 2012 et à sa nomination à la rédaction en chef adjointe et au poste de responsable du 1er cahier.

Marié, Serge Gumy est papa de quatre enfants.

Sébastien Julan reste…

Dans ses nouvelles fonctions, Serge Gumy sera secondé par deux rédacteurs en chef adjoints, Sébastien Julan et Pierre-André Sieber. Le premier, Villarois de naissance aujourd’hui établi en Gruyère - à Echarlens, où il vit en couple - a déjà servi pendant cinq ans comme bras droit et «ministre de l’Intérieur» de Louis Ruffieux. Il incarne à cet égard la continuité au sein de la rédaction en chef. Agé de 44 ans, il est responsable des pages «Forum», autrement dit du courrier des lecteurs, qui a continué de se développer sous son égide.

Avant d’intégrer La Liberté en 2010, cet historien de formation, fin observateur de la politique cantonale, avait travaillé 14 ans à «La Gruyère», qu’il a quittée avec le titre de rédacteur en chef adjoint.

… Pierre-André Sieber arrive

Pour le deuxième poste d’adjoint, Serge Gumy a nommé Pierre-André Sieber, Marlinois de 52 ans. Lui aussi porte la marque de fabrique de «La Liberté», où il a effectué l’essentiel de sa carrière.

Licencié en Lettres de l’Université de Fribourg, titulaire d’un diplôme de maître de gymnase, c’est au Bureau de reportage et de recherche d’informations (BRRI) lancé par feu Roger de Diesbach qu’il fait ses premières armes en journalisme. En 1992, Pierre-André Sieber entre comme stagiaire à la rubrique régionale de «La Liberté» et s’y fait très vite remarquer. Il reçoit en effet en 1994 le Prix Pascal-Arthur Gonet, qui consacre le meilleur reportage de sa volée de stagiaires. Deux ans plus tard, le Prix de la «Berner Zeitung» du journalisme local récompense une série d’enquêtes sur le milieu de la prostitution et de l’arnaque à Fribourg.

C’est donc naturellement qu’il prend du galon au sein du journal, dont il dirige la rubrique régionale de 1997 à 2010. A cette date, il traverse le couloir de la rédaction pour reprendre la codirection du 1er cahier. En 2012, Pierre-André Sieber ouvre alors une petite parenthèse dans sa riche carrière dans la presse: il quitte «La Liberté» pour devenir conseiller scientifique à la Direction de l’instruction publique du canton de Fribourg. Le virus du journalisme finit toutefois par le rattraper deux ans plus tard. De retour à «La Liberté» en qualité de coresponsable du 1er cahier, il régale les lecteurs de ses enquêtes et de ses reportages. En couple, père de deux enfants, Pierre-André Sieber a d’ailleurs choisi d’abandonner la casquette de chef de rubrique pour continuer d’écrire parallèlement à ses fonctions de rédacteur en chef adjoint. LIB

* * *

Du changement aussi dans les rubriques

La nomination de Pierre-André Sieber à la rédaction en chef adjointe entraîne du mouvement au sein du 1er cahier de «La Liberté» (actualité suisse, économique et internationale). Kessava Packiry lui succède au poste de chef de rubrique, fonction qu’il partagera avec Thierry Jacolet. Kessava Packiry, 46 ans, est entré à «La Liberté» en 1996, à la rubrique régionale. Il y a assumé des responsabilités, d’abord comme chef de rubrique adjoint pendant quatre ans, puis comme numéro un entre décembre 2009 et avril 2012. A cette date, le Bullois a intégré le 1er cahier. Journaliste tout terrain et expérimenté, il a notamment signé des reportages au Sri Lanka et en Jordanie, ainsi que des enquêtes sur des sujets agricoles et animaliers.

La continuité est de mise en revanche à la tête des autres cahiers du journal. La rubrique régionale reste dirigée par François Mauron, les Sports par Vincent Chobaz et le Magazine par Aurélie Lebreau.

=> A lire également l'éditorial de Serge Gumy «Carnet de bal»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11