La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La démission d'Eric Gobet: «Une tempête dans un verre d’eau»?

Le Conseil communal défend sa vision dans l’affaire qui a conduit Eric Gobet à démissionner. En jeu: le mode de rémunération du secrétaire général de la ville de Bulle comme président d’un conseil d’administration

Eric Gobet et Jacques Morand ne partagent pas la même vision sur l'enjeu de la rémunération de Raoul Girard auprès du conseil d'administration de Gesa. © Alain Wicht
Eric Gobet et Jacques Morand ne partagent pas la même vision sur l'enjeu de la rémunération de Raoul Girard auprès du conseil d'administration de Gesa. © Alain Wicht

Charles Grandjean

Publié le 13.09.2022

Temps de lecture estimé : 14 minutes

Partager cet article sur:

Bulle » «Nous regrettons le fait qu’une affaire interne, sans réel enjeu majeur, ait été montée en épingle et porte le discrédit sur l’ensemble du Conseil communal et sur une partie de son administration», a déploré Jacques Morand, hier après-midi en conférence de presse. Le syndic de Bulle et ses collègues de l’exécutif souhaitaient remettre les pendules à l’heure, suite aux circonstances troubles entourant la démission du conseiller communal Eric Gobet, avec effet immédiat le 2 septembre. «Ce, sans en avertir en primeur le Conseil communal», a pointé le syndic.

Evoquant une «confiance rompue» au moment de sa démission, Eric Gobet avait alors transmis au préfet un avis de droit de Jean-Baptiste Zufferey, professeur à l’Université de Fribourg. Il demande sur cette

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11