La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’importance du bilinguisme

Le Conseil d’Etat a rappelé à l’HFR ses devoirs envers les patients germanophones

Dans le service des urgences, plus de la moitié des médecins parlent très bien les deux langues, affirme le Conseil d’Etat. © Corinne Aeberhard-archives
Dans le service des urgences, plus de la moitié des médecins parlent très bien les deux langues, affirme le Conseil d’Etat. © Corinne Aeberhard-archives

Marc-Roland Zoellig

Publié le 21.12.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Santé » «Dans le cadre des échanges entretenus avec l’HFR sur la stratégie 2030, [le Conseil d’Etat] a, dans un premier temps, insisté sur l’importance du bilinguisme. Il a par ailleurs demandé à l’institution de fournir un concept garantissant que les prestations de réadaptation soient fournies dans les deux langues.» Répondant à une question des députées socialistes de Guin Eliane Aebischer et Ursula Krattinger-Jutzet, qui s’inquiètent de la prise en charge des patients du Fribourg alémanique depuis la fermeture des urgences de Tavel, le gouvernement cantonal se veut rassurant en ce qui concerne les soins de base. Mais il rappelle aussi que pour les situations d’urgence, une hospitalisation hors du canton est une option possible.

Selon les deux députées singinoises, l’absence de service d’urgences &agr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00