La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«J’étais en pleine phase maniaque»

La jeune médecin avait fui vers le Brésil avant de se rendre à la police dans une banlieue de Rio. © Keystone/photo prétexte
La jeune médecin avait fui vers le Brésil avant de se rendre à la police dans une banlieue de Rio. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
Publié le 11.11.2021

La médecin qui avait tenté de tuer son mari à Rossens avant de fuir au Brésil joue la carte psychiatrique

Marc-Roland Zoellig

Justice » Sept ans et demi après avoir manqué de tuer son mari en le forçant à ingurgiter du poison sous la menace d’un fusil à canon scié tenu par son amant, puis en lui entaillant profondément le poignet avec un couteau de cuisine pour faire croire à un suicide, c’est une femme bouleversée qui s’est présentée hier devant le Tribunal cantonal fribourgeois. Tout ça, c’est à cause de sa maladie mentale, a-t-elle soutenu. Grâce à la nouvelle expertise psychiatrique qu’elle a obtenue de haute lutte après sa condamnation à 13 ans de prison pour tentative d’assassinat en 2018, cette médecin de nationalité portugaise âgée de 35 ans aurait enfin compris qu’elle souffrait en réalité d’un trouble bipolaire de type 1.

«J’étais en pleine phase maniaque.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00