La Liberté

Il bat ses céréales à l’ancienne

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Petits et grands ont suivi avec attention la remise en marche de la batteuse par Benoît Girardin. © Charly Rappo
Petits et grands ont suivi avec attention la remise en marche de la batteuse par Benoît Girardin. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
30.09.2021

Le maraîcher Benoît Girardin a retapé une vieille batteuse et un tarare. Sa démarche se veut durable

Charles Grandjean

Glâne » Sautillant sur le sol en soufflant des miettes de paille, une machine se met en branle. Elle est bientôt rejointe par les battements de bois et les crissements de courroie de sa voisine. Le tout dans une symphonie désordonnée qu’aurait bien pu orchestrer Jean Tinguely.

Cheveux en bataille, Benoît Girardin s’affaire aux derniers réglages de vieilles machines devant sa ferme de Villarsiviriaux. Ces engins en bois que le quadragénaire a retapés servent à transformer les épis de blé en farine et en paille.

Du paillage naturel

Comment ce maraîcher, qui cultive un domaine de moins d’un hectare, en est-il venu à s’improviser meunier? «J’associe fruitiers, culture maraîchère et céréales. La rotation de cultures avec des céréales permet de reposer le sol, expose-t-il. Elles me fournissent auss

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00