La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Du charbon comme remède

Publié le 02.12.2021

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Chlorothalonil » L’Exécutif de Cressier a présenté deux options pour un réseau d’eau sain. La plus simple et rapide a été retenue.

Un filtre à charbon pour disposer d’une eau saine dès demain. Les 93 citoyens de Cressier réunis en assemblée extraordinaire mardi ont tranché. L’exécutif y a présenté deux options visant à abaisser le taux de métabolites de chlorothalonil dans l’eau potable du réseau de Cressier. Une présentation faite à la demande de citoyens lors de précédentes assemblées. Les variantes proposées? Se connecter au réseau Cefren du Grand Fribourg (B); ou conserver les sources locales et ne changer que le filtre à charbon de la station de pompage (A), option privilégiée par l’exécutif.

Les citoyens l’ont suivi par 58 oui, 30 non, 5 abstentions. Non sans remous. D’emblée, certains ont dénoncé le côté partial de la présentation, la seule variante A ayant été soumise au bureau d’ingénieurs RWB pour étude.

La question de la durée de vie du filtre a été so

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11