La Liberté

Culture populaire en péril

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ce fonds permettrait d’être couvert en cas d’annulation ou de nouvelles restrictions. © Alain Wicht-archive
Ce fonds permettrait d’être couvert en cas d’annulation ou de nouvelles restrictions. © Alain Wicht-archive
Partager cet article sur:
27.05.2021

Les députés veulent créer un fonds pour favoriser le redémarrage des girons et rencontres chorales

Magalie Goumaz

Manifestations » En 2011, le Conseil d’Etat estimait que le chant choral et les Céciliennes faisaient partie des traditions vivantes du canton et proposait même de les inscrire au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Dix ans plus tard, c’est plutôt de survie dont il est question.

Fêtes de chant, girons des musiques et des sociétés de jeunesse sont à l’arrêt en raison de la pandémie et le redémarrage s’annonce laborieux. La semaine dernière, le Grand Conseil a ainsi décidé de traiter en urgence, en juin prochain, un mandat demandant à l’Etat de constituer un fonds d’aide pour ce type de manifestations populaires qui sont les «moteurs culturels et sociaux du canton», écrivent les cosignataires du mandat.

Son initiateur, le député David Bonny (ps, Prez) qui préside par ail

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00