La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Opération nettoyage à l’aimant

A Dunkerque, des pêcheurs utilisent de puissants aimants pour dépolluer le port et ses canaux

Objectif: jeter l’aimant loin pour draguer le fond sur une grande surface. © Arnaud Guiguitant
Objectif: jeter l’aimant loin pour draguer le fond sur une grande surface. © Arnaud Guiguitant

Texte et photos Arnaud Guiguitant

Publié le 09.12.2021

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Environnement » A quelques centaines de mètres du port de Dunkerque, dans le nord de la France, plusieurs péniches stationnent sur le quai de Bélandres. Certaines sont habitées, d’autres sont carrément laissées à l’abandon, partiellement coulées avec leurs coques et leurs ponts rouillés. «Ici, c’est l’ancien quartier des mariniers. Aujourd’hui, c’est l’un des coins les plus sales et les plus pollués de la commune», s’indigne Didier Hau, président de l’Aimant dunkerquois. Depuis trois ans, l’association nettoie les canaux, chenaux, ports et plans d’eau de la ville au moyen d’une méthode peu ordinaire: à l’aide de puissants aimants, la vingtaine de bénévoles, âgés de 8 à 62 ans, remontent à la surface des épaves en tous genres: vélos, scooters, c

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00