La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’Aar de se la couler douce

Se laisser dériver entre Thoune et Berne est une activité très prisée au cœur de l’été

Plus il y a de matelots, plus la croisière s’amuse. © Bern Welcome
Plus il y a de matelots, plus la croisière s’amuse. © Bern Welcome

Nicole Hager

Publié le 06.07.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Au fil de l’eau (2/6) » Il existe mille et une façons de se déplacer sur l’eau et même sous l’eau. Mais on peut aussi admirer l’élément aquatique depuis une terre ferme et néanmoins idyllique. Cette série défriche quelques pistes. En toute humidité.

L’embarcation avance quasiment sans effort. Un coup de pagaie ou deux permettent d’éviter les piliers de pont, de se dégager des remous et de garder le cap.

Les plus audacieux s’élancent depuis la zone d’embarquement de Schwäbis, à une quinzaine de minutes à pied de la gare de Thoune. Pour ceux qui veulent se la couler plus douce, il est conseillé d’amorcer l’aventure à Uttigen, juste en contrebas de la gare du lieu. On évite ainsi le tronçon le plus délicat du parcours et ses rapides, prompts à faire chavirer

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00