La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je me suis sentie évincée»

En Suisse, les exploitations agricoles sont encore transmises principalement aux garçons

Dominique Hartmann

Publié le 12.11.2021

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Agriculture » Comme d’autres filles de paysans, Aline Chollet s’est sentie évincée de l’accès à la ferme familiale. Le 30 octobre, lors de la 2e Session des femmes, tenue au Palais fédéral, son interpellation portant sur la transmission des domaines aux femmes a été adoptée. En Suisse, 94% des exploitations agricoles sont dirigées par un homme.

L’histoire d’Aline Chollet a pour cadre la campagne genevoise, un domaine familial. Avec sa mère, pionnière en matière d’activités para-agricoles, elle se forme au travail d’accueil à la ferme. Une façon de «participer à la préservation du patrimoine familial» qui la ravit. Sa famille l’encourage à développer ces tâches, l’assurant de son soutien. Elle passe son brevet fédéral de paysanne, qui lui donne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00