La Liberté

Covid-19: ce Bullois qui veut détecter les personnes sujettes à complications

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
10.12.2020

Vincent Mooser dirige l’une des premières banques de données consacrées au Covid-19

Jean Ammann

Santé » Le Covid-19 ébranle la société et nos certitudes. Comment se fait-il que de 20 à 30% des personnes infectées ne se rendent même pas compte que le virus se multiplie en elles, alors que d’autres meurent? Pourquoi certains malades s’en remettent en quelques jours, alors qu’un tiers des personnes contaminées présentent encore des symptômes six semaines après le diagnostic?

Médecin spécialiste de la génétique, le professeur Vincent Mooser (61 ans), né à Bulle, diplômé de l’Université de Lausanne, travaille aujourd’hui à l’Université McGill, à Montréal. A la fin du mois de mars, avant même que la première vague ne déferle, il a créé l’une des premières biobanques consacrées au Covid-19: à ce jour, la b

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00