La Liberté

Attention aux parents éloignés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
C'est grâce à la mise à disposition volontaire de profils ADN pour des recherches généalogiques privées que la police a résolu plusieurs cas mystérieux. © AdobeStock
C'est grâce à la mise à disposition volontaire de profils ADN pour des recherches généalogiques privées que la police a résolu plusieurs cas mystérieux. © AdobeStock
Partager cet article sur:
18.06.2021

La police suédoise utilise les banques de données d’ADN publiques pour arrêter des meurtriers

Daniel Peyronel et Katrin Schregenberger

Médecine légale » Grâce aux analyses ADN, des parents éloignés peuvent être détectés dans des banques de données génétiques. Pour la première fois en Europe, les autorités pénales en ont tiré parti.

Ce qu’il faut savoir Même des parents très éloignés partagent des segments d’ADN. Des bases de données commerciales offrent sur internet la possibilité de retrouver des membres de sa famille grâce au séquençage du génome. En Suède, la police a eu accès à ces bases de données – et a pu ainsi résoudre une affaire de meurtre, en friche depuis des années.

Le meurtre a provoqué l’effroi chez les habitants de la petite ville suédoise de Linköping. Il est resté une énigme pendant près de 15 ans.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00