La Liberté

«Mon objectif? Qu’elles repartent avec le sourire!»

Cet été, crise sanitaire oblige, Lauriane a donné ses cours de zumba dans son jardin. © Kessey Dieu
Cet été, crise sanitaire oblige, Lauriane a donné ses cours de zumba dans son jardin. © Kessey Dieu
Partager cet article sur:
19.10.2020

Parle-moi de ton taf!

En parallèle de ses études de master en développement territorial, Lauriane Sciboz, 23 ans, donne des cours de zumba à Avry depuis plus de deux ans.

«Ça faisait depuis un petit moment que je voulais devenir instructrice de zumba. Je ressentais le besoin de transmettre aux autres tout le bien que me procure ce sport. Cependant, les formations d’instructeurs de zumba sont rares en Suisse. Après de longs mois d’attente, l’occasion s’est enfin présentée à Uzwil, commune du canton de Saint-Gall. Lors de cette formation, on nous a notamment enseigné les quatre rythmes de base de la zumba ainsi que divers aspects administratifs, techniques et légaux.

J’ai ensuite eu beaucoup de chance: en mars 2018, mon instructrice de zumba m’a proposé de reprendre le cours qu’elle donnait alors. Elle m’a tout de suite fait confiance. Je ne la remercierai jamais assez! Lors de la première leçon j’étais très stressée, mais après quelques chansons la magie de la zumba a opéré. Ça m’a encouragée à ouvrir mon propre cours en parallèle.

Ce qui me plaît le plus dans la zumba, c’est le côté positif. Que l’on soit fatigué ou stressé, ça efface tout. C’est un sport qui permet de retrouver le sourire. D’ailleurs, mon objectif est que mes élèves puissent repartir avec le sourire. La zumba est aussi un moyen de s’amuser sans pression. Si quelqu’un se plante dans les pas, ce n’est pas grave, on en rigole. Ce n’est pas comme dans un jeu de balle où la tension peut parfois monter si on commet une faute. Enfin, devenir instructrice de zumba m’a aussi beaucoup apporté au niveau humain: j’ai fait de belles et enrichissantes rencontres.

Comme j’étudie à Genève depuis la mi-septembre, j’ai dû suspendre momentanément mes cours de zumba. Je suis toutefois en train d’essayer de monter une «Zoom-ba», c’est-à-dire des cours à distance via Zoom. Il ne me reste plus que quelques détails techniques à régler. Si la situation sanitaire le permet, je reprendrai les cours de zumba en présentiel à l’intersemestre.» Kessey Dieu

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00