La Liberté

Le match au bout du sifflet

Antoine Jaquet se perfectionne au sein de l'Académie des arbitres fribourgeois. © Eléa Jacquot
Antoine Jaquet se perfectionne au sein de l'Académie des arbitres fribourgeois. © Eléa Jacquot
Publié le 16.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Parle-moi de ton taf!

Le Romontois Antoine Jaquet, 21 ans, officie régulièrement en tant qu’arbitre de football. Un rôle qui le passionne.

«Après avoir vécu le football dans la peau d’un joueur depuis mes cinq ans, j’ai décidé en 2018 de me lancer dans l’arbitrage. A l’époque, beaucoup de monde m’en parlait. L’idée faisant son chemin, je me suis mis à observer les arbitres à la télévision, en plus des joueurs. J’ai été particulièrement marqué par Pierluigi Collina, un arbitre international italien. Il impose un tel respect! C’est une image qui m’a poussé à commencer. Et puis, au-delà de ça, j’avais aussi en tête certaines polémiques célèbres concernant des décisions d’arbitrage, comme la main de Maradona en 1986. J’ai voulu y mettre mon grain de sel en quelque sorte, et voir que ce rôle n’est pas si simple.

Pendant un an, j’ai été conseillé et accompagné par des coachs. Recevoir leurs avis positifs sur ma façon d’arbitrer m’a encouragé à poursuivre dans cette voie et à progresser encore plus. Au printemps 2019, j’ai eu l’opportunité d’intégrer l’Académie des arbitres fribourgeois. Depuis, j’y suis au minimum un entraînement physique et un cours théorique par mois, avec toutefois une longue pause forcée due à la pandémie puis à mon service militaire. En plus de mes activités à l’Académie, je suis suivi lors des matches que l’on m’attribue.

L’arbitrage occupe désormais une place essentielle dans ma vie. J’apprécie le rôle en lui-même, qui est très différent de celui de joueur. En tant qu’arbitre, tu dois connaître le règlement en détail, réfléchir à chaque situation. Aujourd’hui, quand je revêts mon maillot de joueur, je ne râle plus à chaque coup de sifflet, car je comprends mieux les décisions qui sont prises. Malgré tout, j’ai aussi dû faire face à quelques difficultés durant mon parcours. Une erreur, et ton autorité peut rapidement être remise en question. Maîtriser le match et prendre les bonnes décisions est capital.» Eléa Jacquot

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11