La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je me suis habitué à danseur fou»

Danseur solitaire et autodidacte, Patrick Rapin électrise les événements musicaux de la région

Festivals de musique, carnavals, boîtes de nuit… Patrick Rapin ne manque aucune occasion de faire la démonstration de son talent de danseur. © Charles Ellena
Festivals de musique, carnavals, boîtes de nuit… Patrick Rapin ne manque aucune occasion de faire la démonstration de son talent de danseur. © Charles Ellena

Angélique Eggenschwiler

Publié le 15.10.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Grandcour » Vous ne l’auriez pas vu par hasard? C’est la question que nous posions, début août (La Liberté du 4 août), en dernière page de votre journal. Qui? Patrick Rapin, alias le Danseur fou pour les amateurs de festivals et autres manifestations régionales qui le reconnaissent à ses enchaînements solitaires et à ses incontournables gants lumineux. Simple original pour certains, énigme pour beaucoup, cet ingénieur électricien de formation transcende depuis plus de 20 ans sa timidité en écumant les parterres et les dancefloors romands, virevoltant sans complexe au milieu d’une foule volontiers conquise. Car si le Danseur fou n’a de dément que le swing, son enthousiasme, lui, est incurable. Et son sourire contagieux...

Patr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11