La Liberté

L’humain au cœur de la numérisation

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Eric Salobir: «A chaque révolution, il y a des choses qu’on perd, et d’autres qu’on gagne.». © Alain Wicht
Eric Salobir: «A chaque révolution, il y a des choses qu’on perd, et d’autres qu’on gagne.». © Alain Wicht
Partager cet article sur:
02.10.2021

Dominicain et geek, Eric Salobir plaide pour une réflexion éthique sur les nouvelles technologies

Louis Rossier

Révolution numérique » Prêtre dominicain, geek et fan de science-fiction, Eric Salobir était invité à Fribourg jeudi par la Haute Ecole d’ingénierie et d’architecture pour participer à une table ronde sur la place de l’homme à l’ère de la numérisation. La Liberté s’est entretenue avec cet ancien économiste, directeur de la Human Technology Foundation (HTF) et auteur de Dieu et la Silicon Valley, paru l’an dernier aux Editions Buchet-Chastel.

Les nouvelles technologies portent-elles une menace pour l’homme?

Eric Salobir: Je ne veux pas rassurer le public, sans pour autant crier au loup. On a tendance à passer de l’assoupissement à la panique. Or, de nombreux dangers esquissés par la numérisation relèvent du fantasme. Les nouvelles technologies sont avant tout p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00