La Liberté

Retours de flammes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
06.09.2021

La gestion inégale des forêts favorise les mégafeux qui embrasent une grande partie de l’Europe

Thierry Jacolet

Incendie » Les branches mortes, les vieilles souches et les broussailles ont l’air bien inoffensives au pied des forêts. C’est pourtant tout ce dont raffolent les mégafeux pour se propager à grande vitesse comme cet été dans de nombreux pays européens. Cette saison des incendies a été l’une des pires de l’histoire du nord au sud du continent (voir ci-contre). Si le réchauffement de la planète agit comme facteur aggravant, les failles du dispositif de prévention, entre le manque d’entretien des forêts et la gestion inadaptée du territoire, ont facilité les départs et la progression des brasiers.

Trop de forêts sont devenues de véritables poudrières avec une végétation dite combustible constituée de branchages, d’arbres morts et de buissons secs. La foudre ou une cigarette mal éteinte

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00