La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Macron snobe la Suisse

La France présidera l’Union européenne dès le 1er janvier. La Suisse, qui a enterré l’accord-cadre, ne fait pas partie de ses priorités

Antoine Castineira

Publié le 09.12.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Suisse-UE » Tout avait pourtant si bien commencé. Doris Leuthard qui descend de la Maserati de l’ambassadeur dans la cour de l’Elysée à l’été 2017, accueillie les bras ouverts par Emmanuel Macron fraîchement élu. Trois ans plus tard, Alain Berset invité d’honneur pour le défilé du 14 juillet. Et puis, patatras. Il y a eu ce printemps coup sur coup l’enterrement unilatéral de l’accord-cadre et les F-35 américains préférés aux Rafales tricolores. Des décisions qui ont incité le chef de l’Etat français «non pas à bouder la Suisse, mais à regarder tout simplement ailleurs», explique une source helvétique à La Liberté.

La France ne «boude» pas la Suisse, elle «regarde tout simplement ailleurs».
 

«Nous avo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • «Le sommet de l’iceberg»

    Variole du singe » l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu hier que les quelque 200 cas de variole du singe détectés ces dernières semaines, dans...
  • Les trois «urgences» du gouvernement

    France » La première ministre Elisabeth Borne a fixé trois priorités: le pouvoir d’achat, la santé et le climat.Le pouvoir d’achat, la santé et le climat...
  • Des élus contre la guerre

    Russie » Des élus communistes de la région de Primorié, dans l’Extrême-Orient russe, ont demandé hier, lors d’une réunion de l’assemblée locale, l’arrêt de...
  • Une localité clé serait tombée

    Donbass » Les séparatistes prorusses auraient pris la ville stratégique de Lyman. Les forces russes intensifiaient leur offensive dans le Donbass hier,...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00