La Liberté

Le «Docteur la Mort» choque

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
25.01.2021

Afrique du Sud » Un important groupe hospitalier sud-africain est au cœur d’une polémique après avoir reconnu que le Dr Wouter Basson, surnommé «Docteur la Mort» pour son sinistre rôle pendant le régime de l’apartheid, officiait dans deux de ses cliniques.

De nombreux Sud-Africains se sont dits scandalisés d’apprendre que le Dr Basson, cardiologue de 70 ans, figurait sur la liste des spécialistes exerçant dans deux hôpitaux privés du groupe Mediclinic Southern Africa. En 2002, Wouter Basson, ancien chirurgien en chef des forces armées, avait été acquitté par la Haute Cour de Pretoria de 67 chefs d’accusation, dont meurtre, fraude et trafic de drogue et avait repris son activité de médecin trois ans plus tard. Mais en 2013, le Conseil de l’ordre des médecins l’avait reconnu coupable d’infraction au code éthique, sans le radier de la profession. «Une bonne partie de la colère que nous voyons aujourd’hui trouve ses racines dans la douleur que les gens ont continué à porter de l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00