La Liberté

«Chape morale sur Kaboul»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
16.08.2021

Après l’effondrement des forces gouvernementales, l’Afghanistan se trouve aux mains des talibans. Les femmes, les filles et les chiites vont particulièrement souffrir, selon la professeure Firouzeh Nahavandi

Thierry Jacolet

Afghanistan » Retour à la case départ. Vingt ans après avoir été chassés du pouvoir lors de l’invasion américaine, les talibans ont repris dimanche le contrôle de Kaboul. Leur offensive éclair sur la capitale afghane a créé le chaos: les habitants tentaient de fuir le pays par tous les moyens face au péril radical islamiste. «L’ordre taliban va s’abattre sur tout l’Afghanistan», observe Firouzeh Nahavandi, professeure à l’Université libre de Bruxelles et auteure d’Afghanistan, Ed. de Boeck.

Entre la débandade de l’armée et l’effondrement du gouvernement d’Ashraf Ghani, la population est-elle désormais livrée à elle-même?

Firouzeh Nahavandi: Oui. Il n’y a plus d’armée ni de police pour protéger l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00