La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Secteur du bâtiment: les raisons de la colère des maçons

Les spécialistes de la construction en Suisse demandent une hausse réelle des salaires de 1%

Maude Bonvin

Publié le 11.10.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Bâtiment » Les maçons se mobilisent pour leurs conditions de travail. Après Genève, Neuchâtel et Vaud, les professionnels de la construction fribourgeois décideront ce samedi s’ils se joignent à la grève nationale prévue les 7 et 8 novembre prochains.

La principale raison du mécontentement des salariés du bâtiment: la flexibilisation du temps de travail voulue par la Société suisse des entrepreneurs (SSE). L’organisation patronale désire introduire dans la convention nationale un horaire élargi qui permettrait de travailler jusqu’à 58 heures par semaine sur les chantiers. A l’heure actuelle, cet horaire est plafonné à 48 heures, à de rares exceptions.

Coresponsable auprès d’Unia Fribourg, François Clémen

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11