La Liberté

Des chaînes de blocs pour le climat

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
20.04.2021

Une ex-diplomate avec un pied à Fribourg tente de convertir la technologie aux priorités climatiques

Kessava Packiry, New York

Environnement » Lutter pour le climat en se servant de la blockchain, c’est possible. Et ça a l’avantage de réunir un grand nombre d’acteurs tirant tous à la même corde, dans un souci d’ouverture et de transparence. C’est le credo d’Open Earth Fondation, petite organisation créée l’an dernier aux Etats-Unis, qui se veut pionnière dans ce domaine. Open Earth, c’est l’alliance des technologies numériques émergentes – tels l’internet des objets ou la chaîne de blocs – au service du climat. «La blockchain a des capacités très intéressantes pour les solutions climatiques», explique Katherine Foster, directrice stratégique d’Open Earth. «Mais elle n’est généralement associée qu’à la cryptomonnaie comme le bitcoin. Et cela crée un paradoxe parce qu

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00